Google

Qui est ce...?

Ecoloman est une sorte de justicier, il opère dans l'ombre et parfois au grand jour, non pas pour la veuve et l'orphelin, mais pour la planète et l'humanité. Il tente chaque jour de faire prendre conscience aux humains qu'ils sont gravement menacés par eux mêmes, que la survie de leur espèce ne dépendent plus que de leurs actes quotidiens. Mais qui est donc cet homme qui tente désespérément de nous évité une fin inéluctable. Peut être est il plus proche de vous que vous ne le pensez...

dimanche 23 décembre 2007

Le permafrost.

Le permafrost sont des zones gelée en permanence, quelques soit la période de l'année.













Ces zones, dites "permafrost", sont aujourd'hui évolutive, ont peut effectivement constater que ces zones ne sont plus gelé toute l'année et provoque de véritables catastrophes, pour les populations qui vivent sur ces terres qui s'effondrent en période de réchauffement.












Une autre conséquence, de ce phénomene: Dans le permafrost se trouve emprisonnées du carbone, qui se trouvent là depuis la dernière ère glaciaire. En surface, quand le permafrost fond, cela libère le carbone sous forme de CO2, mais le permafrost qui se trouve sous les lacs libère le carbone sous forme de méthane.
Voir conséquence du méthane.















Dans le permafrost de la Sibérie, appelé yedoma, se trouve emprisonnées environ 500 gigatonnes de carbone, qui se trouvent là depuis la dernière ère glaciaire. Ces régions souffres les premiers de nos excès, alors qu'ils sont bien les derniers à en faires, il est temps d'agir.

samedi 8 décembre 2007

L'énergie des Mers.

L'énergie des Mers est encore très peu exploitée pour le moment. Pourtant, elle représente un potentiel énorme. Vagues, marées, courants marins: autant de phénomènes encore inexploités par l'homme pour produire de l'énergie propre. Ce secteur est en effervescences depuis quelques années, mais les idées se heurtent à la viabilité économique et la mise en conformité de l'impact sur les écosystèmes.


L'idée est de récupérer l'énergie fournie par des pales (comme une éolienne à la surface). L'énergie founie par ce genre de prototypes est immense(1000 fois supérieure à celle de l'air).





Une autre idée très intéressante: installer sur la mer des grandes saucisses articuler.
L'idée permet de récuperer l'énergie de la houle: les vagues articulent le système et des génératrices récupères l'énergie engendrer dans l'articulation pour enfin produire de l'électricité.

Voici un projet en cour de réalisation pour la France en Bretagne par la société Hydrohelix. Ce système pourrait alimenter près de 60% de la Bretagne.

mercredi 24 octobre 2007

Tempête de grêle.

Les tempêtes de grêles sont rare, mais souvent destructrice, surtout quand les grêlons font la tailles de balles de golf, mais il faut savoir qu'ils peuvent être encore plus gros. Si vous n'êtes pas à l'abrit, les conséquences peuvent êtres graves.

lundi 15 octobre 2007

Promouvoir les biocarburants.

Le gouvernement a adopté une politique volontariste en faveur des carburants d'origine végétale, en se donnant pour objectif de parvenir à 10% de biocarburants dans les moteurs en 2015.

Les biocarburants sont parfois juger négativement, car la pollution engendré par la culture des champs nécessaire, représenterai encore plus de dégâts que le carburant traditionnel, mais des solutions sont très bien exploiter, en Suède par exemple: les déchets alimentaires, sont utilisé pour la fabrique de ce biocarburant. Vos poubelles dans votre réservoir...

dimanche 7 octobre 2007

L'énergie solaire.

L'énergie solaire et photovoltaïque, est inépuisable et gratuite, mais le cout d'une installation est parfois un motif pour ne pas y accéder . Cette énergie est par contre intermittente, l'hiver ou la nuit, cette énergie n'est pas active.




Le solaire thermique: Les rayons du soleil chauffent directement des tuyauteries remplis d'eau à travers un panneau qui amplifie la chaleur. Cette technique est bien rodé, pour le chauffage des bâtiments, ou l'eau chaude sanitaire.




















L'énergie photovoltaïque résulte de la transformation directe de la lumière du soleil en énergie électrique au moyen de cellules fabriquées généralement à base de silicium. Pour obtenir une puissance suffisante, les cellules sont reliées entre elles et constituent l
e panneau solaire. En fonction de la puissance désirée, les panneaux eux-mêmes peuvent être assemblés pour constituer un "champ photovoltaïque". L'électricité produite est ensuite injectée sur le réseau. (Après transformation du courant continue en alternatif)
Sa part dans la production d'énergie française, ne représente que 0,1%, mais est en forte croissance depuis 10 ans.



samedi 22 septembre 2007

Quantité de CO2.

6,3 tonnes, c'est la quantité de CO2 émise en moyenne, chaque année, par un Français au travers de toutes ses consommation énergétiques. Un chiffre peu élevé grâce au choix du nucléaire. Les émissions de carbone s'élèvent en moyenne a 8,5t par habitant en Europe, à 10,1t en Allemagne et à 19,7t aux Etats-Unis. Maintenant pour bien ce rendre compte de l'importance du problème il suffit de multiplier ces chiffres par leurs nombres d'habitants respectifs.

mercredi 12 septembre 2007

Nouvelles énergies.

Aujourd'hui un certain nombre de sources d'énergie dites "propre", sont en voie de développement ou d'amélioration, parmi elles le nucléaire qui soulève souvent quelques controverses, (déchets nucléaires, sécurité...) mais également des énergies prometteuses qui devrait faire partie intégrante de notre avenir comme:
-l'énergie solaire,
-l'énergie éolienne,
-l'énergie hydraulique,
-l'énergie des mers,
-la biomasse,
-la géothermie,
-le biogaz.




Maintenant, la question est de savoir comment nous allons remplacer nos énergie actuelles par ces nouvelles technologies en très peu de temps, car le temps presse...

dimanche 9 septembre 2007

Etats Unis, des initiatives de covoiturage.

Aux Etat-Unis, les grandes villes comme New York ou Washington interdisent les grands axes, à certaines heures de la journée, aux véhicules qui ne sont pas utilisés dans le cadre du covoiturage.

Innondation

On sait aujourd'hui que les innondation suite à des pluies diluviennes vont devenir plus fréquente, allez vous vous habituez à ça:



jeudi 6 septembre 2007

El Niño

El Niño est un phénomène climatique particulier, qui se caractérise par une élévation anormale de la température de l'océan Pacifique. Il revient périodiquement (tous les 4 ou 5 ans), avec une force variable selon les cas. Il s'agit d'un grand courant marin d'une taille comparable à celle des États Unis. Il apparaît le long des cotes Péruviennes.
Les causes de ce phénomène ne sont pas encore très établis. Ce que l'on sait aujourd'hui, c'est qu'il a des conséquences terrible sur bon nombres de populations. Des précipitations d'une ampleur catastrophique ont lieu dans des zones habituellement sèche. Des sécheresses d'une rare violence s'installe sur des terres habituellement humide, ce qui a pour conséquence, incendie de foret, perte de cultures... Les cyclones et tornades sont plus nombreux en Polynésie.
Les poissons dans ces eaux chaudes migrent dans des eaux plus froides.
-L' Afrique du Sud et de l'est
-Le sud de l'Inde
-Le Pakistant
-L'Indonésie
-L'Australie
-L' Amérique du sud
-Le sud de l'Amérique du nord
sont tous touché par ce phénomène.
Il est probable que ce phénomène, avec le réchauffement climatique pourrait s'amplifier et touché le reste du monde:
Une menace supplémentaire....

mardi 28 août 2007

Energies fossiles: c'est quoi?

Les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) sont issues de roches formées par la fossilisation de végétaux enfouis, et stockées dans le sous-sol durant plusieurs millions d'années. Ce qui a pour conséquence de les enrichir en carbone, un élément chimique libéré lors de leur combustion sous forme de CO2













L'augmentation sans cesse de la consommation de ces énergies nous as déjà placé dans une situation de dépendance face aux technologies modernes. Comment allons nous faire, que va t'il se passer quand les réserves qui ne tiendrons environs qu'une soixantaines d'années, seront épuisés.

dimanche 26 août 2007

Energies actuelles.

Depuis toujours l'homme a utilisé son environnement pour subvenir à ses besoin. Au départ il était en plus petit nombre sur la planète, mais déjà au Moyen Age, il y a eu une surexploitation du bois. Puis, plus il a évolué, plus les énergies devenaient nécessaires.
L'homme a donc utilisé les énergies fossiles comme le pétrole, le gaz et le charbon.
Aujourd'hui nos technologies actuelles, dépendent en grande partie de ces énergies, comme l'automobile, l'aviation, l'industrie...

Malheureusement la consommation croissante de ces moyens énergétiques, nuis gravement à la stabilité de notre environnement, à la qualité de l'air, à notre santé et à la stabilité de nos différents climats. Heureusement l'apparition de certaines énergies dites propres, voient le jour et leurs utilisations ce généralisent. Il est très urgent de trouver encore de nouvelles énergies, car la demande d'énergie va encore augmenter dans le futur...

lundi 13 août 2007

Si vous laisser la nature s'en occuper.

Quand un déchet est livré à lui même dans la nature, il met un certain temps a ce décomposer avant de complètement disparaitre. Quelques exemples:

Temps moyen pour une décomposition totale:

  • Papier: 3 mois.
  • Peau de banane: 3 à 6 mois.
  • Filtre de cigarette: 1 à 2 ans.
  • Chewing-gum: 5 ans.
  • Gobelet ou sac en plastique: 100 à 1000 ans.
  • Canette en acier: des milliers d'années.
  • Bouteille en verre: des centaines de milliers, voire des millions d'années.
Un déchet au milieu de la nature est soumis au intempéries des saisons et du temps, mais réfléchissez y avant de jeter votre chewin-gum ou votre filtre de cigarette, car nos actes on des conséquences majeurs sur la biodiversité et la pollution de la faune et la flore.

dimanche 5 août 2007

Ca fait cher...

5500 milliards d'euros, c'est le coût de l'inaction: il représente le montant des dommages du réchauffement climatique si rien n'est fait d'ici à 2050. Ce chiffre a été établie par l'économiste Sir Nicholas Stern dans un rapport publié en Octobre 2006. Evalué pour la première fois, ce coût exorbitant a fait l'effet d'une bombe. Ce qu'il faut retenir au-delà du simple chiffre: la nécessité d'agir dès maintenant. Et d'autant plus vite que la facture ne cesse de s'alourdir. Mais il faut également remarquer que ce chiffre ne tient pas compte du prix de la vie humaine, qui risque bien d'être démesuré lui aussi.

mercredi 25 juillet 2007

Sommes nous trop nombreux?

Les problèmes de climat sont liés également à la démographie mondiale.
Si on regarde ce graphique, on peut constater qu'il a fallut 11800Ans pour atteindre 995 millions d'humains, mais il est indispensable de constaté qu'il a fallut 200 ans pour atteindre 6 milliards d'humains, soit plus de 6 fois plus en presque 60 fois moins de temps.
Cette augmentation de la population mondiale à forcément eu un impact sur notre monde: une consommation d'énergie plus importante, l'expansion des villes, l'augmentation des déchets ménager, la diminution des zones boisés, plus de pauvreté, etc...
Ces conséquences sont un réelle problème car les pays qui sont en voie de développement et qui ont des populations de plus en plus importantes, cherchent à ce développer sur les modèles des pays riches, malheureusement on peut constater que notre modèle industriel à été dévastateur pour la planète.
Aujourd'hui plus d'un tiers de la population mondiale vivent avec moins de 2 dollars par jours.
On estime que la population mondiale sera d'environ 9 milliards d'individus en 2050. La pauvreté est l'une des plus grandes menaces de la stabilité du monde.


mardi 10 juillet 2007

Le Gulf-stream.

Le Gulf-stream, est le plus grand courant marin de la planète, il est appelé aussi le grand tapis roulant Océanique.
En rouge nous avons les courants chaud de surface et en bleue les courants froid qui sont en profondeur.
Dans l'Atlantic nord, le dégagement de chaleur issue des courants donne en grande partie le climat que nous connaissons en Europe, car la chaleur qu’il diffuse sur une partie de l’océan limite l’impact des descentes d’air froid polaire sur la partie nord de l’Europe.
Si ce dégagement de chaleur venais à disparaître, une aire glacière s'installerait sur l'Europe pendant 900 à 1000 ans.
Conclusion: le réchauffement climatique entraînerai un refroidissement violent.

Les principales causes qui peuvent entraîné ce phénomène, sont:

  • L'augmentation de la température de l'Océan.
En effet la température de l'eau aura un effet négatif, car si elle augmente, les courant risque de se modifiés et de perturber le climat.
Aujourd'hui on sait que la température moyenne des océans augmente depuis plusieurs années.

  • La fonte des glaces du Groenland.
La fonte des glaces du Groenland, pose un problème majeure au fonctionnement du Gulfstream, car l'eau de fonte n'est pas salée. La salinité a une importance non négligeable, l'eau de mer venant du sud est plus chaude et moins salée, l'eau des pôles est plus froide et plus salée, ce qui explique les différences de profondeur de la circulation de courant: l'eau froide étant plus salé, elle s'enfonce dans la mer et continue à circulé.
Aujourd'hui la fonte des glaces du Groenland continue de fondre ce qui augmente l'apport d'eau douce, ce qui risque de d'arrêté le Gulfstream. D'après les scientifique il aurait même déjà ralentie.


Le réchauffement climatique agit directement sur sur ces phénomènes, peut être faut il s'attendre à une aire glacière plus tôt que l'on pense...


La montée des Océans.

La montée des Océans, est inéluctable, le réchauffement climatique provoque la fonte des pôles. Jusqu'à aujourd'hui, la montée des Océans ne sait pas trop fait sentir (environ 2,5 mm /an) dû à la dilatation des Océans et de la fonte des pôles.Mais il faut savoir que la majeure partie des glaces fondues, sont des glaciers flottants, au même titre qu'un glaçon dans un verre (ça ne fait pas monter le niveau) mais la fonte des glaces terrestres risque fort d'être dévastatrice: La fonte du Groenland et de l'antarctique, feront monter les Océans de 12 mètres environs. Aujourd'hui on sait que ces deux continents, présentent des lacs de fontes, ce qui n'est pas un bon présage pour l'avenir proche.

La montée des Océans dans le monde pourrait faire plus de 150 millions de réfugiés climatique.
Pour voir l'évolution de la montée des Océans par satellite: Flood Map

dimanche 24 juin 2007

La désertification.

La planète soufre d'un autre problème, la désertification qui progresse dangereusement. Suite au modifications des sols, des infrastructures terrestres comme les villes, les barrages, les aménagements pour les cultures.

Les chiffres parlent d'eux même:

  • Un tiers de la superficie des terres émergées du globe ( 4 milliards d'hectares ) est menacée de désertification.
  • Plus de 250 millions de personnes sont directement affèctées par ce problème, et plus d'un milliard sont potentiellement concernées.
  • 24 milliards de tonnes de sols fertiles disparaissent chaque année.
  • Entre 1991 et 2000, les sécheresses ont entraîné la mort de plus de 280 000 personnes.
  • 30% du territoire des Etas-Unis est affecté par la désertification.
  • 16% du sol de l'UE est affecté par un processus de dégradation quelconque.

La banque mondial estime qu'au niveau planétaire, le manque à gagner des régions affectées par la désertification pourrait s'élever à 34 milliards d'euros, alors que le coût annuel de la lutte contre la désertification atteint seulement 2 milliards.

lundi 18 juin 2007

Sauvons ces merveilles du monde.

"La vie" ne veut pas dire la vie humaine. L'humain fait partie de la vie sur terre et il c'est imposé en maître de cette planète, mais il reste encore la vie Animal, qui est composé de toutes les espèces sous marine aérienne et souterraine, la vie Végétal, qui est vivante, et qui nous sert de poumons sur la terre.

Les poumons de la terre sont les fôrets qui absorbent une partie du CO2 rejeté par l'homme. La déforestation est intensive et inquiétante. La foret est pourtant le lieu ou la biodiversité est la plus importante. Notre survie dépend de ces forets...

Nous connaissons environs 4500 espèces de mammifères, mais par l'activité de l'homme, un mammifère sur quatre, est aujourd'hui menacé d'extinction. Pourtant ne sont ils pas impressionnant, apparemment l'homme n'est pas impressionné...















Le panda, un emblème pour représenter l'animal pacifiste et attendrissant. La déforestation et la diminution du bambou qui constitue sa base alimentaire, contribue à la disparition de ce "Nounours". Épargnons le pour que nos enfants puisse un jour en voir...





Le tigre est majestueux, mais rare il y en a dans plusieurs contrée du monde, mais son extinction à déjà démarré (le tigre de Java, tigre de la Caspienne, tout 2 disparue après les années 70). Il reste plusieurs espèces de tigres, (tigre du bengale, de Sumatra, de Sibérie, de chine, et le tigre Blanc) 210 tigre blanc.
Déforestation et braconnage sont les principales conséquences de la disparition des tigres.


On retrouve maintenant des ours blanc noyer par l'épuisement de ne pas trouver de la glace sufisemment consistante pour chasser et se reposer. Le réchauffement climatique les concerne
nt au tout premier plan . Les eaux polluer aussi sont un problème, leur proies sont contaminé par des produit chimique et autre polluant.







Le Gorille des montagnes est en effectif faible sur le globe, il est aujourd'hui surveiller par l'homme afin qu'il puisse se multiplier. Le braconnage a été dévastateur pour cet "homme" singe.









Le rhinocéros noir vivant en Afrique centrale de l'est et du sud, est aujourd'hui menacé suite au braconnage,(commerce illégal pour ses cornes utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise) cet animal massif et peu sociable, aura peut être disparue dans les décennies à venir.



Qui peut dire que la nature n'est pas belle , cette loutre de mer vie dans l'Atlantique Nord. Elle est aujourd'hui menacé, par la pollution maritime. Arrêtons la coupe est pleine...












Des milliers d'espèces de coraux sont menacé par les activitées humaines, le réchauffement des eaux, le commerce illégal, la pèche à la dynamite, sont les principales causes de leurs disparitions.






Ce message blog pourrait ne pas avoir de fin, les espèces menacées, sont très nombreuses, aussi bien animal que végétal. Cette ensemble de vie, est sur la terre au même titre que l'humain, mais de part son intelligence, il tue, il détruit, il fait même parfois preuve de comportement monstrueux envers la vie animal, (voir earthlings-terriens )
Attention film interdit aux moins de 16ans, images très difficile.




mercredi 13 juin 2007

La pollution de l'eau.

La pollution de l'eau, n'est pas moins grave que la celle de l'air.
Contrairement aux idées reçut, les eaux usées rejetés par l'agriculture intensive et l'industrie dans les fleuves, les lacs et les rivières polluent 2 fois plus les Océans que le transport maritime. Pourtant les dégazages en mer déversent chaque année de 1 200 000 à 1 500 000 tonnes de produit chimiqu
es. Il ne s'agit pas seulement d'hydrocarbures, mais aussi d'une large gamme de détergents, d'huiles diverses qui polluent en toute illégalité dans une quasi impunitée.












Par ailleurs, les rivières, les fleuves et les estuaires charrient vers le milieu marin quantité de substances particulièrement nocives, comme le mercure et le plomb. L'utilisation massive d'engrais et de pesticides dans l'agriculture augmente les rejets d'eau riches en phosphates et en ammonium, provoquant une prolifération d'algues, qui asphyxient le milieu marin.






Les métaux lourds, cités précédemment ont un impact très grave également pour la santé public à l'échelle mondiale. En effet, ils ne disparaissent jamais, et s'accumulen
t dans la chaine alimentaire: la concentration de métaux lourds dans les organismes marins augmente à chaque étage de la pyramide alimentaire, chaque organisme ingère une quantité croissante de nourriture et donc une quantité de plus en plus élevée de métaux lourds. L'homme ne devrait pas oublier qu'il fait partie de cette même chaîne alimentaire.

La biodiversité des milieux marin ont été dramatiquement modifié par les transports aquatique: Au début, il y a eu ce qu'on appelle le "fouling": des espèces fixées sur les coques des bateaux et transportées ainsi d'une mer à l'autre. Il a aussi les eaux de ballast des bateaux: lorsque les cargos ou les pétroliers font un voyage de retour à vide, ils remplissent leurs ballasts d'eau de mer (jusqu'à 200 000 tonnes), pour assurer leur stabilité, et les vident au point de chargement. On estime que 10 milliards de mètres cubes d'eau de mer sont ainsi transportés d'un bout à l'autre de la planète chaque année, avec tous les organismes que contient cette eau: virus, bactéries, plancton, larves d'invertébrés et même poissons.








Toutes ces pollutions ont également un impact sur la biodiversité terrestre. Pourtant ils n'ont rien fait...

dimanche 10 juin 2007

La pollution de l'air.

L'homme, dans son évolution a engendré un grand nombre de différents types de pollutions. Notre qualité de l'air a été modifié par l'homme, dans un unique soucis de développement, et de confort.
Notre besoin indispensable prioritaire est de respirer, aujourd'hui ce besoin premier est oublier.

Les gaz à effet de serre (GES) d'origine humaine sont dit "anthropique"
Voici les prin
cipales nuisances:

  • Le dioxyde de carbone (CO2):55% des GES anthropiques
Les principaux responsables sont la combustion des carburants fossiles et des rejets industriels.





  • Le méthane (CH4):15% des GES anthropiques
Les principaux responsables sont les feux de forets, la décomposition des déchets dans les décharges public, etc..












  • Le protoxyde d'azote (N2O):5% des GES anthropiques
Les principaux responsables sont les engrais chimiques utilisés en agriculture







  • Les halocarbures (HFC, PFC, CFC):10% des GES anthropiques
Ces gaz sont responsables également de la diminution de la couche d'ozone. Ils sont engendrés essentiellement par les systèmes de réfrigération, l'industrie plastique...


  • L'hexafluorure de soufre (SF6):rare
Ce gaz ce trouve dans certaines applications électriques (transformateur,isolateur), double vitrage.

  • L'ozone troposphérique (O3):15% des GES anthopiques
Principaux responsable, la combustion d'hydrocarbures. Comme elle résulte d'une transformation, elle ne compte pas parmis les GES direct. C'est un oxidant agressif dans les couches basses (troposphére).










Voici une synthèse:

Mais l'homme n'est pas responsable de toute la pollution atmosphérique, qui peut être d'origine naturelle.
Les éruptions volcaniques déguage une grande quantitée de GES.