Google

Qui est ce...?

Ecoloman est une sorte de justicier, il opère dans l'ombre et parfois au grand jour, non pas pour la veuve et l'orphelin, mais pour la planète et l'humanité. Il tente chaque jour de faire prendre conscience aux humains qu'ils sont gravement menacés par eux mêmes, que la survie de leur espèce ne dépendent plus que de leurs actes quotidiens. Mais qui est donc cet homme qui tente désespérément de nous évité une fin inéluctable. Peut être est il plus proche de vous que vous ne le pensez...

dimanche 24 juin 2007

La désertification.

La planète soufre d'un autre problème, la désertification qui progresse dangereusement. Suite au modifications des sols, des infrastructures terrestres comme les villes, les barrages, les aménagements pour les cultures.

Les chiffres parlent d'eux même:

  • Un tiers de la superficie des terres émergées du globe ( 4 milliards d'hectares ) est menacée de désertification.
  • Plus de 250 millions de personnes sont directement affèctées par ce problème, et plus d'un milliard sont potentiellement concernées.
  • 24 milliards de tonnes de sols fertiles disparaissent chaque année.
  • Entre 1991 et 2000, les sécheresses ont entraîné la mort de plus de 280 000 personnes.
  • 30% du territoire des Etas-Unis est affecté par la désertification.
  • 16% du sol de l'UE est affecté par un processus de dégradation quelconque.

La banque mondial estime qu'au niveau planétaire, le manque à gagner des régions affectées par la désertification pourrait s'élever à 34 milliards d'euros, alors que le coût annuel de la lutte contre la désertification atteint seulement 2 milliards.

lundi 18 juin 2007

Sauvons ces merveilles du monde.

"La vie" ne veut pas dire la vie humaine. L'humain fait partie de la vie sur terre et il c'est imposé en maître de cette planète, mais il reste encore la vie Animal, qui est composé de toutes les espèces sous marine aérienne et souterraine, la vie Végétal, qui est vivante, et qui nous sert de poumons sur la terre.

Les poumons de la terre sont les fôrets qui absorbent une partie du CO2 rejeté par l'homme. La déforestation est intensive et inquiétante. La foret est pourtant le lieu ou la biodiversité est la plus importante. Notre survie dépend de ces forets...

Nous connaissons environs 4500 espèces de mammifères, mais par l'activité de l'homme, un mammifère sur quatre, est aujourd'hui menacé d'extinction. Pourtant ne sont ils pas impressionnant, apparemment l'homme n'est pas impressionné...















Le panda, un emblème pour représenter l'animal pacifiste et attendrissant. La déforestation et la diminution du bambou qui constitue sa base alimentaire, contribue à la disparition de ce "Nounours". Épargnons le pour que nos enfants puisse un jour en voir...





Le tigre est majestueux, mais rare il y en a dans plusieurs contrée du monde, mais son extinction à déjà démarré (le tigre de Java, tigre de la Caspienne, tout 2 disparue après les années 70). Il reste plusieurs espèces de tigres, (tigre du bengale, de Sumatra, de Sibérie, de chine, et le tigre Blanc) 210 tigre blanc.
Déforestation et braconnage sont les principales conséquences de la disparition des tigres.


On retrouve maintenant des ours blanc noyer par l'épuisement de ne pas trouver de la glace sufisemment consistante pour chasser et se reposer. Le réchauffement climatique les concerne
nt au tout premier plan . Les eaux polluer aussi sont un problème, leur proies sont contaminé par des produit chimique et autre polluant.







Le Gorille des montagnes est en effectif faible sur le globe, il est aujourd'hui surveiller par l'homme afin qu'il puisse se multiplier. Le braconnage a été dévastateur pour cet "homme" singe.









Le rhinocéros noir vivant en Afrique centrale de l'est et du sud, est aujourd'hui menacé suite au braconnage,(commerce illégal pour ses cornes utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise) cet animal massif et peu sociable, aura peut être disparue dans les décennies à venir.



Qui peut dire que la nature n'est pas belle , cette loutre de mer vie dans l'Atlantique Nord. Elle est aujourd'hui menacé, par la pollution maritime. Arrêtons la coupe est pleine...












Des milliers d'espèces de coraux sont menacé par les activitées humaines, le réchauffement des eaux, le commerce illégal, la pèche à la dynamite, sont les principales causes de leurs disparitions.






Ce message blog pourrait ne pas avoir de fin, les espèces menacées, sont très nombreuses, aussi bien animal que végétal. Cette ensemble de vie, est sur la terre au même titre que l'humain, mais de part son intelligence, il tue, il détruit, il fait même parfois preuve de comportement monstrueux envers la vie animal, (voir earthlings-terriens )
Attention film interdit aux moins de 16ans, images très difficile.




mercredi 13 juin 2007

La pollution de l'eau.

La pollution de l'eau, n'est pas moins grave que la celle de l'air.
Contrairement aux idées reçut, les eaux usées rejetés par l'agriculture intensive et l'industrie dans les fleuves, les lacs et les rivières polluent 2 fois plus les Océans que le transport maritime. Pourtant les dégazages en mer déversent chaque année de 1 200 000 à 1 500 000 tonnes de produit chimiqu
es. Il ne s'agit pas seulement d'hydrocarbures, mais aussi d'une large gamme de détergents, d'huiles diverses qui polluent en toute illégalité dans une quasi impunitée.












Par ailleurs, les rivières, les fleuves et les estuaires charrient vers le milieu marin quantité de substances particulièrement nocives, comme le mercure et le plomb. L'utilisation massive d'engrais et de pesticides dans l'agriculture augmente les rejets d'eau riches en phosphates et en ammonium, provoquant une prolifération d'algues, qui asphyxient le milieu marin.






Les métaux lourds, cités précédemment ont un impact très grave également pour la santé public à l'échelle mondiale. En effet, ils ne disparaissent jamais, et s'accumulen
t dans la chaine alimentaire: la concentration de métaux lourds dans les organismes marins augmente à chaque étage de la pyramide alimentaire, chaque organisme ingère une quantité croissante de nourriture et donc une quantité de plus en plus élevée de métaux lourds. L'homme ne devrait pas oublier qu'il fait partie de cette même chaîne alimentaire.

La biodiversité des milieux marin ont été dramatiquement modifié par les transports aquatique: Au début, il y a eu ce qu'on appelle le "fouling": des espèces fixées sur les coques des bateaux et transportées ainsi d'une mer à l'autre. Il a aussi les eaux de ballast des bateaux: lorsque les cargos ou les pétroliers font un voyage de retour à vide, ils remplissent leurs ballasts d'eau de mer (jusqu'à 200 000 tonnes), pour assurer leur stabilité, et les vident au point de chargement. On estime que 10 milliards de mètres cubes d'eau de mer sont ainsi transportés d'un bout à l'autre de la planète chaque année, avec tous les organismes que contient cette eau: virus, bactéries, plancton, larves d'invertébrés et même poissons.








Toutes ces pollutions ont également un impact sur la biodiversité terrestre. Pourtant ils n'ont rien fait...

dimanche 10 juin 2007

La pollution de l'air.

L'homme, dans son évolution a engendré un grand nombre de différents types de pollutions. Notre qualité de l'air a été modifié par l'homme, dans un unique soucis de développement, et de confort.
Notre besoin indispensable prioritaire est de respirer, aujourd'hui ce besoin premier est oublier.

Les gaz à effet de serre (GES) d'origine humaine sont dit "anthropique"
Voici les prin
cipales nuisances:

  • Le dioxyde de carbone (CO2):55% des GES anthropiques
Les principaux responsables sont la combustion des carburants fossiles et des rejets industriels.





  • Le méthane (CH4):15% des GES anthropiques
Les principaux responsables sont les feux de forets, la décomposition des déchets dans les décharges public, etc..












  • Le protoxyde d'azote (N2O):5% des GES anthropiques
Les principaux responsables sont les engrais chimiques utilisés en agriculture







  • Les halocarbures (HFC, PFC, CFC):10% des GES anthropiques
Ces gaz sont responsables également de la diminution de la couche d'ozone. Ils sont engendrés essentiellement par les systèmes de réfrigération, l'industrie plastique...


  • L'hexafluorure de soufre (SF6):rare
Ce gaz ce trouve dans certaines applications électriques (transformateur,isolateur), double vitrage.

  • L'ozone troposphérique (O3):15% des GES anthopiques
Principaux responsable, la combustion d'hydrocarbures. Comme elle résulte d'une transformation, elle ne compte pas parmis les GES direct. C'est un oxidant agressif dans les couches basses (troposphére).










Voici une synthèse:

Mais l'homme n'est pas responsable de toute la pollution atmosphérique, qui peut être d'origine naturelle.
Les éruptions volcaniques déguage une grande quantitée de GES.

lundi 4 juin 2007

Les lacs de fontes...

Il y a quelques années les scientifiques ont pu observer sur des photos satellite, des taches noires sur la péninsule Antarctic. Après une expédition sur les lieux pour savoir comment expliquer ces taches. Le constat était très positif, la calotte glacière avait une épaisseur de plus de 200m sur une distance de 35 à 40kms, imaginez la masse de glace que cela peut représenter. Les taches, était des lacs de fonte sur la surface de la glace.













Les scientifiques ont conclut qu'en vue de l'épaisseur et la longueur de la calotte glacière, cette partie de la péninsule pourrait tenir encore un siècle, et que l'eau des lacs allait regeler en s'infiltrant dans la glace.
Mais en 2002 en seulement 35 jours, la banquise c'est disloquer.

Les scientifique ce sont demander comment cela a pu arriver. En faite les lacs de fonte n'ont pas regeler, mais l'on morceler de l'intérieur jusqu'à atteindre la base de la glace et la détacher de son appui principal.
Aujourd'hui le Groenland possède ce même genre de lacs de fonte, combien de temps tiendra ces glaces en sachant ce que la fonte du Groenland provoquerait sur la montée des Océans et du Gulfstream.

dimanche 3 juin 2007

Le trou dans la couche d'ozone.

Le trou dans la couche d'ozone, on en entend souvent parler mais qu'est ce que ça veut dire ?
90% de l'ozone, se situe dans la stratosphère. Quand elle n'est pas altérée, elle varie entre 20 et 30km d'épaisseur. C'est la couche d'ozone, aminci elle est aussi responsable du réchauffement climatique. Aux pôles la température est très basse car la situation géographique, et les phénomènes climatique provoque ce phénom
ène, mais l'amincissement de la couche d'ozone essentiellement concentrer sur les pôles accélère les augmentations de températures. Difficile d'encore ignorer que les activités humaines ont aminci la couche d'ozone stratosphérique qui nous protège des rayons UV du soleil.
Les principaux responsables ne sont pas les Gaz à effet de serre (GES), ce sont un groupe synthétique de composés connus sous le nom de chlorofluocarbure (CFC).
Les halocarbures industriels sont les principaux destructeur de l'ozone stratosphérique; relâchés dans l'atmosphère, ils y restent en suspension de 45 à 1700 ans.
Aujourd'hui le trou dans la couche d'ozone atteint environs 29,5 M de km². En septembre 2006 à Ushuaia, petite ville du sud de l'Argentine (non loin de l'Antarctique), les habitants ont été contraints de ne pas sortir découverts, car ils risquaient d'être brûlés vifs.
Rassurons nous des mesures ont été prises, mais le trou dans la couche d'ozone serait résorbé dans environs 80 ans. En attendant sortez vos crèmes solaires...

samedi 2 juin 2007

Pourquoi 1°C en plus c'est énorme ?

On sait que les températures moyennes vont augmenter de 1°C à 5°C en 2100, la première réaction des gens est de dire "5°C c'est rien, ça ne va pas changer ma vie ". Cette réflexion ne tient pas compte des phénomènes qui seront issues de ce réchauffement.
Explication:

La Terre fait circuler les températures de l'équateur aux pôles et génère les différents climats.

On sait aujourd'hui, que la température augmente plus vite au pôle que sur le reste de la planète.
Si on prend la température moyenne annuel aux pôles qui est de environ -60°C.
Prenons une hypothèse faible: si la température augmentai de 0,5°C à l'équateur, elle augmenterai de plus de 6°C aux pôles.
Imaginer donc que notre température actuelle augmente de seulement 2°C, nos -60°C annuel aux pôles ressemblerai subitement en quelques années à un hiver en d'Amerique du nord, immaginer donc les températures d'été.